Energies de chauffage

avril 4, 2011
slider2
Comment choisir son énergie de chauffage ?

Cette question conditionne le choix de votre installation de chauffage: le système à adopter, la méthode d’exploitation de l’énergie, les travaux à prévoir, l’approvisionnement, le coût et son impact sur l’environnement. Le choix d’une énergie renouvelable ou traditionnelle est complexe. Sanitherm vous accompagne dans votre réflexion et vous guide pas à pas dans le choix de votre future énergie.

> Installations solaires > Aérothermie > Géothermie
> Gaz > Fioul

> Bois

___________________________________________________________________________________________________________________

Les énergies renouvelables

INSTALLATIONS SOLAIRES

100% propre, 100% gratuit, avec les installations solaires vous pouvez économiser jusqu’à 60 % de vos besoins en eau chaude sanitaire et 35% de votre coût de chauffage. Que ce soit pour une douche ou votre chauffage, l’énergie solaire est l’énergie renouvelable par excellence.

 

Points forts

  • Ecologique par excellence,
  • Le solaire ne requiert aucune condition de stockage,
  • L’énergie émanant du soleil est gratuite,
  • Des systèmes de plus en plus performants,
  • La possibilité de combiner un système solaire avec un chauffage classique.

Ponts faibles

  • La quantité d’énergie récupérée est soumise aux conditions météorologiques,
  • Un appoint est nécessaire pour couvrir les périodes moins ensoleillées.

___________________________________________________________________________________________________________________

AEROTHERMIE

Reposant sur l’énergie captée dans l’air,
l’aérothermie consiste à capter les calories
dans l’air extérieur grâce à une pompe à chaleur.

 


Points forts

  • Cette solution est facile à mettre en œuvre car elle ne nécessite pas de surface de captage.
  • Solution valable en neuf et en rénovation,
  • Solution adaptée dans le cadre de la modernisation d’une installation de chauffage existante au fioul ou au GPL pour les installations non raccordées à un réseau.
  • Double fonction : chaleur en hiver, fraîcheur en été.

Points faibles

  • L’emplacement de la pompe à chaleur est à choisir avec soin, à l’abri des vents dominants et dans un lieu compatible avec les exigences de l’environnement (intégration dans le site, niveau sonore),
  • Il est nécessaire de prévoir un dégagement tout autour de la pompe à chaleur afin d’effectuer les opérations de raccordement, de mise en service et d’entretien,
  • L’énergie utilisée est l’électricité qui est pénalisante en consommation d’énergie primaire.

___________________________________________________________________________________________________________________

GEOTHERMIE
Reposant sur l’énergie puisée dans la terre, la géothermie consiste à puiser la chaleur présente dans le sol à travers des capteurs verticaux ou horizontaux, selon la configuration du terrain : En captage horizontal, l’énergie est récupérée par des capteurs enterrés de 80 à 120 cm de profondeur grâce au forage géothermique. La terre dégage de l’énergie et de l’eau circule dans ce réseau, véhiculant ainsi cette énergie vers une pompe à chaleur qui la valorise en la restituant sous forme d’eau chaude pour le chauffage.

  • En captage vertical, une sonde est enterrée dans un forage pouvant aller jusqu’à 100 m de profondeur. Elle récupère au travers du principe géothermique l’énergie inépuisable contenue dans la terre. L’énergie puisée est ainsi valorisée pour le chauffage de la maison.
  • En captage vertical, avec puisage d’eau directement dans la nappe phréatique, la pompe à chaleur eau eau assure une température constante pour chauffer votre logement.

Points forts

  • Un système performant, générant des économies d’énergie considérables,
  • La possibilité de programmer son confort selon la saison,
  • L’eau de la nappe n’est pas consommée et est restituée à son milieu naturel.

Points faibles

  • Les investissements initiaux sont importants mais réduits grâce aux crédites d’impôts,
  • La surface de terrain nécessaire pour une installation à captage horizontal est importante, soit environ 2 fois la surface habitable à chauffer,
  • L’énergie utilisée est l’électricité qui est pénalisante en consommation d’énergie primaire.

Une exploitation verticale nécessite des démarches administratives concernant la protection du sous-sol (déclaration de sondage à la DRIRE, loi sur l’eau…).

___________________________________________________________________________________________________________________

CHAUFFAGE BOIS

Chaleureux et convivial, le chauffage bois fait appel aux énergies renouvelables
avec comme combustible le bois de chauffage.


Points forts

  • Énergie renouvelable par excellence – 100% naturelle,
  • Les combustibles solides offrent un bon niveau de rendement, un confort agréable,
  • Le bois en bûche est l’une des énergies les moins chères : son coût annuel est d’environ 700 € pour une consommation de 20 000 kWh,
  • Solution valable en neuf et en rénovation,
  • Solution adaptée dans le cadre de la modernisation d’une installation de chauffage existante au fioul ou au GPL pour les installations non raccordées à un réseau.

Points faibles

  • Le bois est soumis à des impératifs d’approvisionnement et de stockage à proximité de la chaudière.

_____________________________________________________________________________________________________

Les énergies traditionnelles

GAZ

Points forts

  • Excellent rendement, encore amélioré par la technique de la condensation,
  • Toutes les installations de chauffage au gaz sont équipées de système de sécurité,
  • Le gaz assure une température ambiante constante,
  • Le gaz ne génère aucune poussière et un minimum d’odeur,
  • Pour les utilisateurs reliés à un réseau, le règlement s’effectue le plus souvent par mensualités. Pas besoin de stockage,
  • Le gaz est également accessible aux habitations non raccordées au gaz réseau par le stockage de GPL (butane, propane) dans des citernes apparentes ou enfouies,
  • Pour les habitations non raccordées, le règlement s’effectue à la livraison du combustible, une ou deux fois par an.

Points faibles

  • Le gaz présente un bilan carbone défavorable,
  • Le prix du gaz peut fluctuer toute l’année,
  • Le coût du gaz GPL est à prendre en compte,
  • La nature volatile du gaz donne lieu à des règles d’installation très strictes.

___________________________________________________________________________________________________________________

FIOUL
L’énergie fioul est adaptée dans le cadre de la modernisation d’une installation de chauffage existante au fioul ou encore pour les installations non raccordées à un réseau.

Points forts

  • L’amélioration de la consommation des chaudières fioul à condensation,
  • L’entretien et le nettoyage de l’installation de la chaudière sont limités à une intervention par an,
  • L’approvisionnement et le règlement s’effectuent une à deux fois par an, lors de la livraison,
  • Les conditions de livraison sont facilitées par un stockage sur mesure, dans des cuves situées à l’extérieur ou à l’intérieur de l’habitation.

Points faibles

  • Le fioul présente un bilan carbone défavorable,
  • La dépendance aux variations du prix du pétrole.

___________________________________________________________________________________________________________________

Le chauffage bois

Chaleureux et convivial, le chauffage bois fait appel aux énergies renouvelables avec comme combustible le bois de chauffage.
POINTS FORTS
• Energie renouvelable par excellence – 100% naturelle.
• Les combustibles solides offrent un bon niveau de rendement, un confort agréable
• Le bois en bûche est l’une des énergies les moins chères : son coût annuel est d’environ 700 € pour une consommation de 20 000 kWh
• Solution valable en neuf et en rénovation
• Solution adaptée dans le cadre de la modernisation d’une installation de chauffage existante au fioul ou au GPL pour les installations non raccordées à un réseau.
POINTS FAIBLES
• Le bois est soumis à des impératifs d’approvisionnement et de stockage à proximité de la chaudière.

Les énergies traditionnelles
La chaudière gaz
POINTS FORTS
• Excellent rendement, encore amélioré par la technique de la condensation
• Toutes les installations de chauffage au gaz sont équipées de système de sécurité
• Le gaz assure une température ambiante constante
• Le gaz ne génère aucune poussière et un minimum d’odeur
• Pour les utilisateurs reliés à un réseau, le règlement s’effectue le plus souvent par mensualités. Pas besoin de stockage
• Le gaz est également accessible aux habitations non raccordées au gaz réseau par le stockage de GPL (butane, propane) dans des citernes apparentes ou enfouies
• Pour les habitations non raccordées, le règlement s’effectue à la livraison du combustible, une ou deux fois par an
POINTS FAIBLES
• Le fioul présente un bilan carbone défavorable,
• Le prix du gaz peut fluctuer toute l’année.
• Le coût du gaz GPL est à prendre en compte.
• La nature volatile du gaz donne lieu à des règles d’installation très strictes
La chaudière fioul
L’énergie fioul est adaptée dans le cadre de la modernisation d’une installation de chauffage existante au fioul ou encore pour les installations non raccordées à un réseau.

POINTS FORTS
• L’amélioration de la consommation des chaudières fioul à condensation
• L’entretien et le nettoyage de l’installation de la chaudière sont limités à une intervention par an.
• L’approvisionnement et le règlement s’effectuent une à deux fois par an, lors de la livraison.
• Les conditions de livraison sont facilitées par un stockage sur mesure, dans des cuves situées à l’extérieur ou à l’intérieur de l’habitation.
POINTS FAIBLES
• Le fioul présente un bilan carbone défavorable,
• La dépendance aux variations du prix du pétrole